Apoplexie (2017)

Au creux de mon plexus apoplexié,
Lancinante et fracassante, s’active
Une entité, qui vient percuter, vive,
Mon Intérieur avec inimitié.
 –
Le parasite à l’agile praxie,
Tonitruant, hurlant, tient sous sa griffe
Mes douleurs-clefs, et de coups incisifs
Me contracte et sectionne ma lexie.
 –
Ainsi s’actionne en mon cœur désaxé
Un mécanisme grinçant, qui effrite
Toute sûreté, exulte et m’irrite
De mes traumatismes asphyxiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *