Apoplexie (2017)

Au creux de mon plexus apoplexié,
Lancinante et fracassante, s’active
Une entité, qui vient percuter, vive,
Mon Intérieur avec inimitié.
 –
Le parasite à l’agile praxie,
Tonitruant, hurlant, tient sous sa griffe
Mes douleurs-clefs, et de coups incisifs
Me contracte et sectionne ma lexie.
 –
Ainsi s’actionne en mon cœur désaxé
Un mécanisme grinçant, qui effrite
Toute sûreté, exulte et m’irrite
De mes traumatismes asphyxiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *