Séance au drone avec Thibault Leguin

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas troqué ma tenue confortable de photographe contre des draperies plus légères de modèle. C’est avec Thibault Leguin que je décidai de réitérer l’expérience. En effet, les photos au drone de celui-ci attisaient ma curiosité et je souhaitais voir le processus de plus près. C’est ainsi que nous nous rejoignîmes une fraîche matinée de janvier, afin de partir sur les côtes malouines. Nous nous nous arrêtâmes à quelques kilomètres de la ville : au bout d’un chemin bordé de champs et de troncs aux formes étranges se trouvait une plage assez calme, constituée, en digne plage bretonne, de sable fin et de rochers massifs.

J’avais emporté une longue robe blanche très simple et une petite serviette. Nous décidâmes de rester dans la veine du projet de Thibault pour les premières photos : une silhouette féminine allongée sur la plage, prête à se faire envelopper (ou happer) par les vagues. Il me fallut du courage pour marcher pieds nus sur la roche acérée et froide afin de rejoindre le point convenu ensemble et de m’y allonger. Mais le plus sportif était encore à venir.

Alors que Thibault survolait la côte avec son drone, nous aperçûmes un rocher à la forme étonnante : un cœur noir se dessinait sur le sable clair. Nous décidâmes alors d’en tirer parti. Je m’allongeai au centre de ce cœur, le photographe me guidant afin que je sois placée dans l’axe donné par la pointe. Nue et le rocher n’étant pas plat, je dus contracter mes muscles afin de tenir sur le rocher humide, le temps que les photos soient prises.

Je sortis de cette séance photo avec quelques bleus mais surtout avec un grand sourire : une virée matinale et créative en agréable compagnie ne peut que revigorer.

sobrelapiel-violette-web-001
sobrelapiel-violette-web-002

Site du photographe

Page facebook

2 thoughts on “Séance au drone avec Thibault Leguin”

  1. photobach dit :

    Les photos faite au drone sont toujours incroyable.
    Pour cette série je trouve que vous êtes monté trop haut pour le coup là modele est moins mis en valeur, vous étiez à quelle hauteur? . Sinon les photos sont bien traité

    1. Je ne sais pas à quelle hauteur était le photographe, mais je pense que l’idée était bel et bien que le modèle soit une goutte d’eau parmi celles de la mer. Mais il est vrai que ces images peuvent perdre de l’intérêt si on ne les voit pas en grand format.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *